Créateur de contenus | Consultant IT

Critiques manga et webtoons
Suivre sur TwitterChaîne YouTube

Du hobby vers la passion

Dans les années 1990

Fasciné par les jeux vidéo, je découvrais dans les magazines spécialisés français (Consoles +, Joypad…) que les jaquettes de jeux vidéo en dehors du Japon ne sont en rien comparables avec les illustrations originales.

En effet, les jaquettes japonaises de jeux vidéo étaient entièrement modifiées par le distributeur. Sans effort et souvent pour le pire.

Mon hobby pour le dessin s’est réellement transformée en passion à cette période-là. Mais en faire un métier était encore un rêve inaccessible. Nous sommes en 1990 et vouloir travailler dans ce milieu créatif était encore très mal considéré.

Maintenant, avec l’évolution des mentalités et avec les nouvelles technologies, je peux exercer et partager ma passion.

Exemples de jaquettes modifiées… Ça pique les yeux !
(Shinobi et Hokuto no Ken, Sega Master System)

Du hobby vers la passion

Les 3 jeux qui m’ont le plus inspirés

PC Engine Super CD-ROM²

Valis

C’est simple. La license Valis est mon Graal ultime !

Si j’ai commencé à tellement dessiner, c’est avant tout grâce à cette licence.

Nous sommes tout au début des années 1990. Dans le magazine spécialisé Joypad, je découvre la jaquette japonaise de Valis III et cela a été un coup de foudre direct !

Note : Je collectionne les jeux de la saga Valis sur plusieurs supports… mais je n’ai joué à aucun jeu…

Valis 3 sur Mega Drive JP (Telenet Japan)

Sega Master System

Ys

La license Ys occupe aussi une place très importante dans mon cœur car cette saga m’a fait découvrir les codes du jeu d’aventure et fantasy japonais. Une vision très différente de ce que nous connaissons.

Après avoir avoir découvert Ys I sur la Sega Master System, j’ai eu la chance de pouvoir le rejouer quelques années plus tard sur la PC Engine Super CD-ROM².

J’ai ensuite joué par la suite à Ys II, Ys III et enfin le fantastique Ys IV qui clôture de manière inoubliable la saga sur la console de NEC.

Note : D’autres suites sont sorties, mais je n’y ai pas encore joué…

Ys Eternal I sur PC Windows (Falcom)

Sega Master System

Phantasy Star I

Phantasy Star I est le jeu qui m’a fait découvrir l’anglais !

Nous étions à la fin des années 1980 et c’était mon tout premier jeu vidéo de rôle dans une langue que je ne connaissais pas.

Pour comprendre les aventures d’Alis et de ses compagnons, j’ai joué avec un dictionnaire d’anglais sur les genous. Je traduisais mot par mot et j’ai mis quelque chose comme 8-9 mois pour finir le jeu.

En 2018, avec beaucoup de nostalgie, j’ai joué sur émulateur à son remake : Phantasy Star Generation 1

Note : La quête du compas pour aller dans la forêt m’avait traumatisée à l’époque…

Phantasy Star Generation I sur PS2 JP (Sega)

Du hobby vers la passion

Autres jaquettes

Du hobby vers la passion

Dans les années 1990

Voici quelques jaquettes de jeux vidéo qui ont aussi marquées les années de ma jeunesse.

Bien plus tard, grâce à Internet, j’ai été bien content de pouvoir les retrouver sur des sites web d’archives et/ou d’amateurs. Un grand merci à eux !

  • Alisia Dragoon (Game Arts)
  • Arrow Flash (Sega)
  • Burning Force (Namco)
  • Dai Makaimura (Capcom)
  • Dragon Spirit (Namco)
  • El Viento (Wolfteam)
  • Gaiares (Telenet Japan)
  • Momono Hunter Yokho (Masna)
  • Psy-O-Blade (Sigma)
  • Rolling Thunder II (Namco)
  • Seirei Senshi Spriggan (Naxat Soft)
  • Valkyrie No Densetsu (Namco)
  • Vampire Killer (Konami)